Ça bouge dans la profession pour les comptables

L’Office des professions du Québec gère toutes les professions aux Québec et délègue à chacune d’elle son mandat d’information et de protection du public contre la fraude, la négligence ou la malversation :

Ce que l’Office peut faire pour vous

L’Office a la responsabilité de renseigner le public sur le système professionnel, de lui assurer des voies d’expression et d’accueillir ses commentaires afin de faciliter une meilleure compréhension des mécanismes de protection du public.

L’Office s’engage, par sa Déclaration de services aux citoyens, à les renseigner sur tout aspect du système professionnel et à les orienter dans les démarches à entreprendre ou les recours à exercer s’ils croient avoir été lésés par un membre d’un ordre professionnel.

(http://www.opq.gouv.qc.ca/office-des-professions-du-quebec/ce-que-loffice-peut-faire-pour-vous/)

Dernièrement, lors d’une rencontre, j’ai été confronté à une assertion d’un comptable qui présentait à un des convives qu’il y avait deux ordres professionnels au Québec, les CA et les CGA. Ma réaction fut spontanée et le comptable s’en est excusé et le convive de renchérir : « Comment savoir avec qui nous transigeons ? Est-ce que quelqu’un qui s’affiche comptable n’est pas assujetti à un ordre professionnel ? » Ce qui a lancé un mini débat sur : comment le public peut-il s’en sortir ?

Bonne nouvelle : pour la nième fois, l’office a récemment invité les trois ordres à s’unifier. Je considère que c’est toujours un grand pas vers l’avant et je pense que le moment est propice. Depuis mes débuts dans le monde de la comptabilité (1970) je crois que la profession doit être unique avec des spécialités (certification, management, fiscalité, évaluation d’entreprise, autres). À quelques reprises par le passé, les trois ordres qui régissent la profession comptable – l’Ordre des CMA, l’Ordre des CA et l’Ordre des CGA – ont déjà tenté d’unir leurs forces. Pour une meilleure compréhension de l’historique, je vous invite à visiter le lien au bas de l’article. Les trois ordres professionnels effectuent présentement une tournée provinciale (seulement les CA et les CMA pour le reste du Canada) d’information et de consultation auprès de leurs membres, de la mi-août à la mi-septembre. La principale question est : Est-ce que les trois ordres devraient s’unifier et s’afficher en tant que CPA (comptable professionnel agréé – certified professionnal accountant)

Au-delà de ce vocable, je crois que la protection du public et afin d’éliminer toute ambiguïté, les demandes auprès de l’Office des professions devraient franchir une frontière qui semble très épineuse pour nos représentants. Quand je consulte un avocat, un notaire ou un médecin, je ne me demande pas si ce dernier est un professionnel. Son titre me dit qu’il est professionnel, qu’il est régit par un ordre et que j’ai des recours le cas échéant. Alors pourquoi doit-on recourir au terme supplémentaire de « professionnel » en tant que comptable. Je crois que nos représentants, avec la force du nombre – au delà de trente milles membres -, nous serons l’ordre le plus important après les infirmières et les ingénieurs au Québec, doivent briguer l’obtention d’un titre réservé pour nous comptables régis par un ordre « professionnel ».

Je crois que le titre de comptable doit être un titre réservé autant que médecin, ingénieur, infirmière, etc.

Pour tout commentaire, n’hésitez pas à nous rejoindre.

Marc Taillefer, CMA

__________________________

Site de référence :

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/zone/zone-profession-comptable/201103/27/01-4383603-comptabilite-trois-ordres-une-profession.php

Nouveaux développements dans la saga… (15 décembre 2011)

Ci-après un courriel que j’ai expédié à monsieur Jean-Paul Dutrisac afin d’appuyer ma demande pour réserver le titre de comptable au même égards que médecin, notaire, avocat, ingénieur, etc.

Le 15 décembre 2011

Monsieur Jean-Paul Dutrisac, président
Office des professions du Québec
800, place D’Youville, 10e étage
Québec (Québec) G1R 5Z3

Bonjour Monsieur Dutrisac,

À titre d’introduction et en marge de l’article paru dans le journal le Devoir le 12 décembre dernier et dont vous avez surement déjà pris connaissance (ci-joint le lien) :
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/333130/office-des-professions-du-quebec-le-public-doit-pouvoir-faire-confiance-aux-ordres-professionnels

et d’une discussion déjà entamée sur mon site à l’adresse suivante :
http://www.cogesmont.ca/2011/09/04/bouge-dans-la-profession-pour-les-comptables/ ,

je vous remets une invitation Linked reçue de Monsieur Pierre Henri ainsi que l’adresse du site du « professionnel » en question :
http://www.linkedin.com/profile/view?id=100773693&authType=name&authToken=moDI&invAcpt=131892087_I152248312_130&goback=%2Emid_I152248312*4130 .

http://www.pierrehenri.ca/ ;

je vous invite à consulter « Qui sommes-nous? ».

D’entrée de jeux, vous remarquerez que votre approche rejoint ma philosophie de pensée. Quand je lis les prétentions probables via une certaine expérience et sa formation générale je vous avoue mon désarroi face au non-respect des règles de déontologie des professions au Québec. D’abord le titre qu’il se donne : Comptable et gestionnaire agréé, marque la pensée (l’imaginaire) d’un acronyme associé à l’Ordre des comptables généraux accrédités CGA (je suis CMA), geste irrespectueux envers cet ordre comptable. De plus, il porte confusion envers les Administrateurs agrées ou les CMC. Il se dit régi par un Ordre professionnel sur le plan international; cependant, le citoyen moyen n’a que faire de cette régie. À ma lecture, cet ordre a été fondé par nul autre que lui-même.

Monsieur Dutrisac, je communique avec vous dans le sens où ceci mérite questionnement et vérification. Loin de moi l’idée de jouer à la « police », comme certains membres influents de ma corporation seraient tentés de le croire. Je suis de votre avis que le public mérite une plus grande protection. Par conviction, protection doit se jumeler avec surveillance et ce à l’encontre de certains esprits réfractaires. Des cas comme celui présenté ici, il y en a d’autres, et d’autres et d’autres. C’est pourquoi je vous réitère mon souhait le plus cher, à savoir : réserver le titre de comptable aux seuls professionnels reconnus à cette fin et membres d’un ordre tel que CA ou CMA ou CGA ou bientôt, je l’espère, du nouvel Ordre des comptables.

Monsieur Dutrisac, j’ai déjà pris beaucoup de votre temps et je vous en remercie.

J’espère avoir pu amener une piste de réflexion pour les gens de l’Office et en lien avec votre mission. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur, à mes salutations les plus sincères et cordiales

Marc Taillefer, CMA

Président

There are no comments yet. Be the first and leave a response!

Leave a Reply

Wanting to leave an <em>phasis on your comment?

Trackback URL http://www.cogesmont.ca/2011/09/04/bouge-dans-la-profession-pour-les-comptables/trackback/